Les nanars

DES MAUVAIS FILMS SYMPATHIQUES

 

 Nanar 02 vrai vrai.jpgLe terme « nanar » désigne un film tellement mauvais qu'il en devient drôle et intéressant à regarder.  Ce terme viendrait de « nanard », un mot du 19e siècle employé pour qualifier des œuvres artistiques très mauvaises.

 

Un nanar naît de la distance entre les intentions du réalisateur (qui prennent souvent leurs œuvres très au sérieux) et de l'absence de qualités artistiques du film (problèmes de cadre, de montage, de costumes, effets spéciaux ratés, bruitages ridicules et irréalistes, doublages faux, jeu d'acteur plat ou top exagéré, dialogues surréalistes, etc.) À la différence d'une comédie, le nanar n'a donc à l’origine aucune intention de faire rire, son côté ridicule est involontaire et souvent lié à un problème de budget. Rire d'un nanar s'apparente donc à de la moquerie bienveillante face à la médiocrité de ce que l'on regarde.

Nanar 03 vrai.jpg

Pour certains, regarder un nanar est une forme de cinéphilie : pour bien apprécier la médiocrité du  film, il faut en effet avoir une compréhension – même instinctive – des codes qui régissent habituellement le cinéma. Ainsi, on peut voir de quelle manière ils sont tordus ou absents, ce qui crée ce décalage ridicule dont on peut rire.  A contrario, cela peut également être une expérience riche d'apprentissage, car voir la  transgression de règles essentielles à la cohésion d'ensemble permet de prendre conscience de leur existence et de ne pas refaire l'erreur soi-même si l'on s'essaye à cet art.

 

 

UN PHÉNOMÈNE QUI PREND DE L'AMPLEUR

 Nanars 01 - vrai.jpg

 Le fait de visionner des nanars est un phénomène de société qui a débuté dans les années 80 avec la démocratisation des magnétoscopes et de la VHS qui ont permis d'accéder à des films peu ou pas diffusés au cinéma. Cette pratique prend néanmoins plus d’ampleur dans les années 90 grâce à  l'apparition du site Nanarland qui cherche à légitimer cette pratique et surtout grâce à un journaliste, François Forestier, fervent défenseur de la cause. Les années 2000 et la ferme implantation d'Internet ont également donné un nouveau souffle au genre grâce aux possibilités de diffuser les meilleurs extraits gratuitement en streaming.

 

Aujourd'hui, face à l'ampleur de ce succès, certaines grosses productions créent des films volontairement mauvais et ridicules en axant leur promotion sur le fait que le film est un nanar. On parle alors de « comédie nanardesque », car il n'y a plus ce décalage entre les intentions du réalisateur et la perception qui fait pourtant le sel du nanar.

 

 

Pondu par Johanna

 

Pour aller plus loin :

le fossoyeur de films

nanarland.com

http://rue89.nouvelobs.com/blog/bad-taste/2015/04/06/mon-nanar-lheure-dinternet-234440

 

Légendes :

Image 1 : l'affiche de "Plan 9 from outer space", réalisé par Ed Wood en 1959. Une vieille référence en matière de nanars !

Image 2 : une affiche de Turkish Star Wars ou l'Homme qui sauva le monde, film turc de 1982 considéré par Nanarland comme l'une des pièces majeures du genre (@TheNerdPatrol - Flickr)

Image 3 : Chuck Norris, acteur emblématique du genre, ici dans Delta Force (1986)

Nanars

Batman : célébration d'une série culte

Garcia, Bob. Auteur | Livre | Huginn & Muninn | 2016

Kitsch, colorée, surannée, surjouée... qui ne se souvient pas de l'incroyable série télévisée Batman lancée en 1966 aux Etats-Unis? A coups de BAM!!! Et de POW!!!, de dialogues tout en second degré et de costumes pailletés, ce vér...

Nanarland : le livre des mauvais films sympat...

Nanarland. Auteur | Livre | Ankama | 2016

Que leurs auteurs soient d'innocents rêveurs à côté de la plaque ou de flamboyants escrocs au cynisme achevé, les cinquante films retenus pour cette anthologie possèdent tous à leur façon une âme à même de les élever au-delà de le...

Nanarland : le livre des mauvais films sympat...

Nanarland. Auteur | Livre | Ankama. Roubaix | 2015

Que leurs auteurs soient d'innocents rêveurs à côté de la plaque ou de flamboyants escrocs au cynisme achevé, les cinquante films retenus pour cette anthologie possèdent tous à leur façon une âme à même de les élever au-delà de le...