Vous êtes ici : Accueil / Sur nos étagères / Sur le net

L'humour et le web

 

ATT00097.jpg

 

 

 

Humour - Intro 02.jpg

 

Si les sites de blagues ont eu la côte dès les débuts de la création du web, l'humour est au web 2.0 ce que le clocher était au village : impossible d'échapper à son tintement frénétique, ni d'ignorer son pouvoir de ralliement, même et surtout quand les cloches s'affolent. Aujourd'hui, la cathédrale du LOL trône au centre de cette cité virtuelle mondiale, déversant dans ses artères des marées de LOL sur lesquelles voguent dHumour - Intro 03 by Meme Binge @Flickr VRAI 2.jpges Grumpy Cats en mal d'allégresse, des présidents de la Russie chevauchant des requins ou encore des chiens qui n'ont aucune idée de ce qu'ils sont en train de faire, le tout transpercé par des arcs-en-ciel sur fond de «Never gonna give you up» de Rick Astley...

 

              

 

 L'humour viral est fortement associé aux jeunes et à leurs pratiques : ce sont eux qui l'utilisent le plus (en 2012, l'INSEE a recensé un taux de 98,6% d'internautes dans la population née après 1990). Les figures qu'il prend et le sens que lui investissent les générations Y et Z peuvent sembler parfois extraterrestres, et tant qu'à faire, peut déstabiliser autant ses cibles que les internautes peu aguerris. Plongée dans cette bassine virtuelle, cap sur le rôle que joue l'humour 2.0 dans la culture de l'instant, la culture du partage et la culture de l'image, escale sur la culture du détournement, lorsque que celui-ci prend l'expression d'un contre-pouvoir, puis pied sur la terre des YouTubeurs et des vidéos sur le web. Souquez les artemuses, carguez les entrimonts, à l’abordage !

 

Humour - Intro VRAI by Jedimentat44 @Flickr.jpg

 

Crédits images :

1 : "Let me introduce..." par エルエルLL

2 : Grumpy Cat

3 : "The dog has a gun and..." par Meme Binge

4 : Requin Poutine par Jedimentat44

L'humour et le web

Culture de l'instant, culture du partage et petits chats mignons

 

 

 

Le buzz et nos habitudes de navigation

 

Humour - Buzz 02.jpg

 

Trait d'esprit, franche plaisanterie, ironie ou dérision, l'humour est un vecteur décisif de la communication sur internet. À l’heure où se multiplient les mises en garde contre «l’infobésité »*1, c'est l’immédiateté qui prime : on parle de «culture de l’instant». Il est peu probable que George Wolinski ait pensé au phénomène du «buzz» quand il disait que «l’humour est le plus court chemin d’un homme à un autre»… Pourtant, force est de constater que nos pages d’accueil de réseaux sociaux sont remplies de liens aux titres très accrocheurs vers des sites d’infotainment (Minute Buzz, Demotivateur, Konbini, Golden Moustache...) mêlant le divertissement à l'information… et donc pas toujours essentiels. Vincent Gald, journaliste à Slate*³, le résume en ces mots : «Le LOL*², c’est le hacking de l’économie de l’attention». Toujours est-il qu’apprendre que via une touillette il est possible générer du lien social avec Bruno de la compta pendant la pause café du boulot, ça peut faire du bien !

 

*1 néologisme québecquois qui signifie «surcharge d’informations»

*2 "lot of laugh" ou «Laughing out loud » ou «mort de rire» en français

*3 site observateur de la culture du web

 

 ATT00194.jpg

 

 

 

Ci-contre, une vidéo Youtube de « Dumb ways to die » (« Manières stupides de mourir »). A l’origine campagne publicitaire pour promouvoir la sécurité ferroviaire dans le métro de Melbourne, cette vidéo est devenue virale grâce au partage sur les réseaux sociaux.

Image par See Ming Lee.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les blagues les plus courtes sont les meilleures ?

 

En terme d’audience sur Internet, oui ! Dans la logique du buzz, les formats les plus relayés sur les réseaux sociaux sont les formats courts : même s’il est parfois difficile de se dépêtrer de cette immense toile sur laquelle nous passons souvent plus de temps que prévu, nous n’aimons pas l’idée de perdre notre temps… Le succès de la websérie «Bref» illustre la tendance de l’internaute à cliquer sur des vidéos de moins de 2 minutes. Les articles des journaux en ligne sont conçus afin que notre œil sélectionne directement ce sur quoi il lui plaît de s’attarder avec une présentation sous forme de titres en gras ou encore de «tops», à l'instar du site web Topito. De même, plus une blague publiée sur Facebook sera courte, plus elle sera percutante.

 

 Humour - Buzz 01.jpeg

 

 

La sérendipité (ou le LOL par accident)

 

De même qu’une blague n’est rien sans le public d’esclaffés qui va avec, ce qui est «drôle» est fait pour être relayé et partagé… encore plus quand c’est à notre dépend, comme le montre la quantité impressionnante de VDM («Vie De Merde») publiée chaque jour sur ce site. Il est fréquent de tomber sur des contenus qui prêtent à sourire au détour d’une recherche sur un sujet précis. Selon Wikipédia, la sérendipité est le fait de «trouver sur Internet une information intéressante en interrogeant un moteur de recherche sur autre chose»... si tant est qu'une info humoristique est vue comme une info intéressante ! Celle-ci a beau être fortuite, elle est souvent bénéfique car même si elle nous fait dériver de notre objectif initial, elle nous permet d’élargir notre horizon de connaissances. Certes, c’est plus embêtant quand on se connecte avec l’idée de remplir nos obligations ici www.impots.gouv.fr et que l’on se retrouve en fait quelques minutes plus tard à errer quelque part là-dedans : www.videos-chat.fr/chats/chat-mignon/ … !

 

 

 Ci dessus : "I want to study, but there's a computer in the room" = "Je veux étudier, mais il y a un ordinateur dans la pièce". Image par エルエルLL

 

 

Pour aller plus loin :

http://www.internetactu.net/2011/11/10/lol-le-web-vous-fait-il-rire/

http://cursus.edu/dossiers-articles/dossiers/60/humour-pour-apprendre/articles/18023/humour-sur-web-culture-instant/

http://www.20minutes.fr/web/1465247-20141021-sites-infotainment-reussi-tisser-toile

http://www.internetactu.net/2005/09/29/quest-ce-que-le-web-20/

 

L'humour et le web

La culture de l'image et le langage internet :

vol au dessus d'un nid de kikou lolcats

 

Humour Meme01 by Meme TN VRAI.jpg

 

Les memes

 

Vrai mode de communication des générations Y et Z*, l’humour viral s’incarne beaucoup dans les images, comme les screen-shot (capture d’écran, par exemple de conversations sur smartphones) ou les GIF (format d’image numérique qui consiste en une petite animation drôle créée par un enchaînement d’images successives). D’autres formes de pic speech, ainsi que nomme Thu Trinh-Bouvier cette nouvelle langue digitale, sont utilisées afin de pimenter les conversations. Sur les réseaux sociaux, on illustre son propos à grand renfort d'emoji («smileys») de stickers ("autocollants") ou encore de memes, ces éléments repris et déclinés en masse sur internet. Que l'on ait ou pas 9gag en page d'accueil, on a tous déjà vu passer des portraits, dessins ou photos de personnages tirés de la culture geek, urbaine et/ou populaire à la moue significative et/ou augmentés d'un petit texte, parfois décalé par rapport à l'image et au contexte de publication. Mais encore faut-il posséder les codes pour en comprendre le sens... Et comme une image vaut plus que des mots, en voici une petite sélection ci-contre et ci-après…

 

*les personnes dites de la « Génération Y » sont nées dans les années 80, celles dites de la « Génération Z » à partir de 1995

 

 

Humour - Meme 02 by Guillaume Paumier.png

Le meme "What ... thinks I do - What I actually do" décliné sur le thème d'un contributeur à Wikipédia :

"Ce que ma famille pense que je fais - Ce que mes amis pensent que je fais - Ce que la société pense que je fais - Ce que l'industrie du livre pense que je fais - Ce que je pense que je fais - Ce que je fais dans la réalité"

 

 

Humour - Meme 07 @Flickr VRAI.jpg       Humour - Meme 09 by Yongho Kim VRAI.jpg

 Une petite brochette de meme bien connus                                                                         Un détournement autour du film "300"

 

 

Le langage internet

 Humour - Lolcat 03 by Phoebe Epstein.jpg

Les digital natives se sont approprié l’espace du web, et même au-delà : la généralisation des smileys comme le «XD» dicte l’évolution du langage écrit, le jargon internaute commence à entrer dans le dictionnaire («Hashtag» figure depuis 2013 dans Le Petit Larousse, «Lol» depuis 2011 dans le Robert) et est même employé à l’oral dans la vie de tous les jours. Mais attention à l’écueil du LOL : le Kikoulol* n’est jamais loin… Celui qui a déjà laissé échapper un lol en société le sait : il risque de faire chauffer les oreilles des éventuels grammar nazis* présents dans la pièce et de perdre toute crédibilité linguistique et humoristique. Bref, rien de très lolilol. Dans la même veine, certains ont poussé le bouchon jusqu’à revisiter la Bible... en LOLspeak. Enfin, parce qu'il est impossible de faire l'impasse sur ces créatures diaboliques en passe de dominer le monde cette figure proue de l'humour 2.0, il faut également présenter les LOLcats*. La parole leur est donnée ci-dessous…

 

                                                                                                                                                     Traduction (approximative) « Sékoi sa,

                                                                                                                                                     cé 1 oizo ? Ou ptèt un cheeseburger »  

                                                                                                                                                                                                                                                      

 

*La définition par l’Internaute ne tarit pas d’éloges envers le Kikoulol : «Jeune adolescent utilisant abusivement le langage SMS à l’écrit et ayant un comportement antisocial, en particulier sur Internet»…

 

*XD : personnage riant aux éclats : le X représente les yeux fermés et le D la bouche grande ouverte

 

*pour savoir ce qu’est un grammar nazi, cliquer ici : http://www.topito.com/top-signes-grammar-nazi-bescherelle-forever

 

*photos de chats accompagnées d’un commentaire humoristique écrit dans un anglais approximatif

 

 

    Humour - Lolcat 02 by Anomalous4 VRAI.jpg

 

« Chui sur ton wiki, j’suppr tes fichiers ! »                                                   « Barbie était délicieuse. Hâte que Ken rentre à la maison »

 

 

Humour Lolcat 04 by Memebinge VRAI-.jpg

 

« Et si l’humain n’était pas mon animal de compagnie… Et si c’est moi qui étais le sien ??? »

 

 

Pour aller plus loin :

http://www.slate.fr/tribune/84759/memes-autoportrait-culture-internet

 

 

Crédits images :

"Not bad" : Meme TN

"Wikipedian" : Guillaume Paumier

"This is Sparta" : Yongho Kim

"Iz dat a bird ?" : Phoebe Epstein

"I'm in ur wiki..." : Jerry7171 - Toshio Tamaguchi

"Barbie was delicious..." : Anomalous4

"Was if the human is not my pet..." : Meme Binge

 

L'humour et le web

Culture du détournement et espace sans limite : autant en emporte le troll

 

 

L'humour satyrique

 

L’humour 2.0, ce n’est pas que des cat fails* ou des petits chats qui jouent à cache cache avec la caméra. Les chroniqueurs radio comme ceux de France Inter se sont fait une place de choix sur le web grâce à la diffusion de leurs vidéos d’antenne, notamment grâce à leur tendance à l’humour grinçant et/ou révolté. Certains sites parodiques, bien que partie prenante de la culture de l'instant, ont parfois un aspect contestataire (parfois masqué, il faut le dire, sous un humour carrément graveleux), comme le Gorafi*, Nordpresse* ou la Désencyclopédie*. En reprenant les codes typographiques propres à ces vrais sites d’information et en soulevant des faits de société existants, ils créent un flou entre info réelle et fictive. Des procès ont d’ailleurs déjà été intentés par certains politiciens contre ces sites d’«infaux». Mais l'effet «buzz» n'est pas forcément toujours au service d'une critique du système...

 

* «fail» signifie «échouer» en anglais : un chat qui se casse la figure en s'élançant du bureau au canapé est un exemple de catfail.

 *anagramme pour «Le Figaro»

 *pendant belge du Gorafi

 *Parodie de Wikipédia

 

 

 

 

L'humour provoc'

 

«Si tu veux critiquer, fais l'humour pas la haine !»*. L'humour «bête et méchant» ne date pas d'hier, et la question des limites de l’humour s’est posée bien avant Internet. Cependant, depuis le web 2.0, une nouvelle figure sévit sur les forums : on appelle «troll» un internaute qui s'amuse à détourner les discussions en les amenant, avec plus ou moins de subtilité, sur des terrains controversés, parfois à mille lieux du sujet initial. En outre, les auteurs de contenus peuvent ressentir une oppression nouvelle devant des commentaires qui, sous couvert d’un humour littéralement ravageur et à cause du sentiment de liberté et d'anonymat que confèrent les écrans, s’adonnent à l’injure ou à la haine… Mais «l’humour-hacking» ne se limite pas toujours à mettre à sac l'identité numérique de n'importe qui. Le site 4chan, qui représente tout ce que l’humour viral a de plus «trash», a par exemple abrité les Anonymous…

 

*citation empruntée à Paul Carvel

 

Ci-dessus : un meme "troll face", tête créée par Carlos Ramirez en 2008, devenu par extension le symbole des trolls (Crédits : Martin Alleus)

 

 

L'humour "choc"

 

La toile constitue également un terrain d'audience non négligeable pour des contenus spectaculaires devant lesquels notre réaction oscille entre le rire et le choc. C’est le cas des chaînes «zapping» comme le Zap de Spion ou des humoristes comme Rémi Gaillard, maître du comique de situation outrancier : la vidéo dans laquelle, habillé en Mario et sillonnant les rues de Montpellier en kart, il jette des bananes sous les roues des automobilistes, est peut-être l’une de ses plus «softs»... ! Mais là aussi le gaillard sait s’engager pour des causes sérieuses, comme l’a prouvé son enfermement volontaire dans la cage de 3m² d’une SPA afin de faire pleuvoir dons et adoptions… Enfin, au milieu des actualités glaçantes du monde, l’humour peut être carrément salvateur : face au terrorisme, les réactions des YouTubeurs ou encore les détournements de Jawad, logeur présumé des auteurs des attentats du 13 novembre, reflètent bien l'adage qu' «il vaut mieux en rire qu'en pleurer».

 

Ci dessus : Photographie de Rémi Gaillard (vêtu d’un t-shirt pour le moins éloquent) par Yves Tennevin

 

 

Pour aller plus loin :

http://www.bondyblog.fr/201606070001/the-onion-nordpresse-le-gorafi-ou-lart-de-la-parodie-politique-sur-le-net/

 

 

L'humour et le web

Les émissions humoristiques sur Internet

 

 

Ca commence souvent dans une chambre...

 

youtube

Quand on pense «vidéos sur le web», c’est la plateforme Youtube qui nous vient tout de suite à l’esprit. Les Youtubeurs se caractérisent par leur présence physique sur leurs vidéos, «face-caméra», dans lesquelles la plupart se mettent en scène. Par exemple, ils peuvent créer un double avec lequel ils donnent la réplique afin de pimenter leur discours, à l’instar des différentes personnalités de Matthieu Sommet dans Salut Les Geeks (un hippie, un geek, un narco-traficant et... un panda nommé «Maître Panda»). Souvent issus de la génération Y, ils jouent avec les possibilités offertes par les logiciels de montage afin d’animer leurs vidéos, y incrustent du texte, des images ou intercalent des vidéos de mèmes (CQFD) qui constituent des commentaires rigolos ou décalés sur leur vidéo. Chacun cultive ses propres motifs dans la réalisation et, évidemment, sa propre patte humoristique. Dans les webséries, par contre, le lit en arrière-plan n'est pas en option : à l'instar des séries télévisées classiques, la caméra prend comme sujet des personnages fictifs évoluant dans des histoires inventées de toutes pièces. Cependant, une grande partie de la production est amateure, et de nombreux jeunes ont profité des outils d'Internet pour partager au plus grand nombre ce qui, parfois, n'était au départ qu'un simple délire entre potes.

 

 

 

... et ça finit (parfois) à la télé.

 

Monsieur Poulpe

 

Quand leurs productions deviennent rentables, «les vidéastes de chambre» peuvent réaliser des projets de plus grande ampleur et conquérir les médias traditionnels… au risque parfois d’être mal perçus : chez les jeunes en effet, Internet incarne l’«anti-establishment», contre «l’ordre établi» symbolisé par la télévision. C'est toutefois moins le cas des web-séries : il n'est pas rare de les voir produites au cinéma, comme le Palmashow et Golden Moustache. Tout comme il n'est ps rare de voir des comédiens ayant fait leurs débuts sur Internet finir sur les petits écrans. Une fois racheté par Canal+, le Studio Bagel, qui a lancé Jérôme Niel, Monsieur Poulpe, Mister V, Kemar et Natoo, est ainsi devenu une vraie société de production. Quant à la websérie Le Visiteur du Futur, inspirée des films Retour vers le futur et Les Visiteurs, fruit du délire d’un fan de cinéma imprégné de culture geek, elle a totalisé 20 millions de vues sur Dailymotion et a été diffusée à la télévision.

 

 

 

 

 

Ci dessus : « Monsieur Poulpe » à la Japan Expo (2007)

 

Crédits images :

Image 1 par Andrew Perry

Image 2 par Georges Seguin

L'humour et le web

Les Youtubeurs

 

 

Les chaînes à vocation humoristique

 

Certains ont fait de l'humour leur fond de commerce. C’est le cas des podcasteurs Norman et Cyprien par exemple, qui, face tournée vers la caméra, racontent et tournent en dérision des sujets de la vie de tous les jours. D'autres se consacrent à chercher dans les tréfonds d’Internet les vidéos les plus abracadabrantes possibles, puis les diffusent et les commentent en n’hésitant pas à exploiter le comique de geste ou encore le comique de mœurs : ainsi Antoine Daniel et Matthieu Sommet, respectivement détenteurs des chaînes What the Cut et Salut les Geek, passent au crible de leur regard désopilant et/ou critique des situations ou personnages qui défient tout sens commun par leur côté kitsch, absurde, ahurissant, tordu, extravagant ou dément.

 

La chaîne de What The Cut

 

 

Les chaînes humoristiques à vocation scientifique ou culturelle

 

Tous les Youtubeurs ne sont pas humoristes, mais l’humour s’insinue jusque dans les vidéos à vocation plus large. Certains sont spécialistes ou passionnés d’un sujet avant d’être humoristes mais ne se privent pas d’amuser la galerie dans leurs vidéos de vulgarisation, par exemple avec du comique de mots. Parmi eux, on trouve Le Fossoyeur de Films pour ses chroniques sur le cinéma de genre, Bruce de E-penser qui décrypte les monde à sa manière ou encore Benjamin Brillaud, créateur de la chaîne d’histoire Nota Bene. Il existe également les chaînes de gamers comme celle du Le Joueur du Grenier : en surfant sur la vague du retro-gaming, ce dernier a construit son univers humoristique autour de la crispation que produisent certains jeu-vidéos, notamment les jeux infaisables (pour (re)découvrir pourquoi Tintin révèle le rageux qui est en nous, c'est ici) mais aussi les dessins-animés de notre enfance : ceux destinés aux filles, ceux consacrés aux garçons...

 

Le Joueur du Grenier

 

 

Pour aller plus loin :

http://hitek.fr/actualite/youtubeurs-de-l-humour-a-la-culture_10638

 Une petite sélection de Youtubeurs drôles et/ou intéressants par Topito : http://www.topito.com/top-youtubeurs-francais-droles-interessants

 

LES MOOC

Apprendre en ligne via les MOOC

 

Le MOOC (Massive Open Online Course) ou en français Cours Massivement Ouverts en Ligne, est un concept qui s'est démocratisé fin 2011, lorsque plusieurs grandes universités américaines comme Harvard ou le MIT ont commencé à en créer. Comme leur nom l'indique, les MOOC sont des cours en ligne. Un MOOC est un cours, il suppose donc une formation sur plusieurs semaines, avec une logique de progression et un système d'évaluation, ainsi qu'un professeur disponible pour répondre aux éventuelles questions. Par conséquent des contenus pédagogiques gracieusement postés sur le net ne sont pas des MOOC.

MOOC - 03-by-CollegeDegrees360-Flickr-ConvertImage.jpg

 

Pour être considérés comme tels, les MOOC doivent d’abord être disponibles en ligne. Cela implique qu'aucune présence physique n'est exigée, même les examens s'effectuent sur le web. Ce critère est d'ailleurs lié au « massive » qui suppose qu'un MOOC doit avoir un grand nombre de participants (au moins une centaine) pour être qualifié de MOOC, chose facilitée par Internet. Enfin, les MOOC doivent être ouverts à tous. Contrairement à l’ambiguïté que pose le terme « open » (qui fait allusion à l'open source en anglais), la distinction est plus claire en français : les MOOC peuvent être payants, mais en revanche on peut les suivre sans qu'il ne soit exigé un niveau de diplôme dans un quelconque domaine. Ils sont donc bien ''ouverts'' et non ''gratuits'' (même si beaucoup de cours sont proposés gratuitement).

 

Quelle place pour les MOOC dans l'apprentissage ?

 

 

 MOOC - 01.jpgLes MOOC proposent des cours dans tous les domaines académiques, de la statistique à la littérature en passant par la physique nucléaire. Ils sont donc une formidable source d'apprentissage et requièrent moins de moyens techniques puisque les participants ne sont pas accueillis physiquement. Toutefois, ils posent certaines questions. D'abord, certains s'interrogent sur les conditions d'examens qui sont peu fiables car non surveillés et souvent composés de QCM simples ou de corrections par les pairs (donc des personnes pas forcément qualifiées). Les MOOC permettent d'obtenir des certificats et non des diplômes, une nuance qu'il faut garder en tête et qui explique que ces validations de formations sont encore peu reconnues dans le monde professionnel.

 

 MOOC - 02.jpg

 

Les MOOC offrent néanmoins des possibilités très intéressantes pour l'acquisition de nouvelles connaissances, et la France a rapidement rattrapé son retard via la plateforme FUN. Ce site regroupe plusieurs universités francophones et propose une centaine de cours en ligne, le plus souvent gratuits, avec 1,4 millions d'inscrits. Sans remplacer l'école traditionnelle, les MOOC sont donc un très bon outil de formation tout au long de la vie et permettent de combler des lacunes ou de satisfaire des curiosités personnelles.

 

 

 

Envie de tester un MOOC ? Rendez-vous à cette adresse pour le cours "Soyez acteurs du web" :  https://www.fun-mooc.fr/courses/groupeinsa/13002S04/session04/about

Ce MOOC débute le 02 janvier 2017.

 

 

Pour aller plus loin

http://blog.educpros.fr/matthieu-cisel/2013/04/26/un-mooc-kesako/

http://www.lemonde.fr/moocs-docs/article/2015/12/03/mooc-la-france-a-rattrape-son-retard_4823430_4468700.html

 

 

Légende

Image 1 : CollegeDegrees360 (Flickr)

Image 2 : Logo de la plateforme FUN

Image 3 : Lauren Manning, conçu par OMA 1997 pour l'Université d'Utrecht (Flickr)

 

 

Pondu par Johanna

 

Prep'Exam

De toutes les saveurs

Voici une sélection de sites Internet proposant des recettes de cuisine.

 

"Manger, bouger", ça vous dit quelque chose ? Cette mention apparaît sur toutes les publicités, mais avez-vous pensé à visiter leur site.

Capture manger bouger.jpg

 

Marmiton : Le site incontournable du moment. Une recherche par ingrédients permet de ne pas perdre les fonds de frigo !

 Capture marmiton.jpg

Cuisine az : Visionnez les recettes grâce à de courtes vidéos, pour avoir le bon "coup de main", il n'y a rien de tel.

 Capture cuisine AZ.jpg

Supertoinette : des recettes de cuisine familiale.

 Capture supertoinette.jpg

Cuisine actuelle : L'équivalent en ligne de la revue à laquelle les médiathèques du Mélantois sont abonnées. Elle est malheureusement victime de son succès, mais ici, elle est toujours disponible !

Capture cuisine actuelle.jpg

L'humour et le web

VDM, les inédits du monde entier

Livre | Privé. [Paris] | DL 2010

Notes. 02, Le petit théâtre de la rue

Boulet (1975-....). Auteur | Livre | Delcourt. Paris | 2009

"Dans Notes, vous trouverez sous la forme de billets d'humeur sur la musique, la télé, la BD, la nourriture, le sexe et un peu sur Mireille Matthieu. Toutes ces réflexions sortent de mes carnets à dessin et servaient à alimenter u...

Chat vs humain

Surovec, Yasmine. Auteur | Livre | Hugo-Desinge. Paris | 2015

A l'origine, Cat vs Human n'était qu'une série de gribouillages que Yasmine Surovec s'amusait à poster sur Facebook. Puis le trait s'est affirmé, la narration aussi, pour devenir de vraies petites BD très tendres et drôles, et un ...

Une année au Lycée. 02, Guide de survie en mi...

Erre, Fabrice (1973-....). Auteur | Livre | Dargaud. Paris, Barcelone, Bruxelles | 2015

Dans ce second volume, Fabrice Erre s'en est donné à coeur joie, réalisant de nombreux gags, planches ou dessins, durant une année scolaire hilarante. Prépubliés, pour la plupart, sur le blog éducation du quotidien Le Monde, ce de...

Drink a lol. 01, Imbuvable

Tailor, Thom J.. Auteur | Livre | Marabout. Paris | 2015

Constamment suspendu à son verre de martini, un personnage cynique, désabusé et à la répartie cinglante, ne rate pas une occasion de tourner en ridicule ses interlocuteurs, lorsqu'il ne s'adonne pas, dans ses moments de solitude, ...

Prenez le temps d'e-penser. 01

Benamran, Bruce. Auteur | Livre | Marabout. Vanves | 2015

Vous vous interrogez sur des phénomènes simples sans retrouver dans quelle case de votre cerveau vous avez rangé ce que vous avez appris en 5ème. Vous êtes curieux mais pas franchement scientifique, ce livre est pour vous.Qu’est-c...

Georges Clooney. 01, Une histoire vraie

Valette, Philippe (1984-....). Illustrateur | Livre | Delcourt. Paris | 2013

Griffonnée au feutre et truffée de fautes d'orthographe volontaires, Georges Clooney, une histoire vrai, le phénomène web tout droit sorti de l'imaginaire de Philippe Valette, débarque chez votre libraire ! Georges Clooney, sans r...

Glory owl. 01

Johnson, Mandrill (1986-....). Auteur | Livre | Même pas mal. Marseille | 2014

Début de la communication : Depuis le premier février 2013, un virus étend ses ravages sur la santé mentale des lecteurs francophones. Il porte pour nom Glory Owl et se compose de strips de bande dessinée aux conséquences dramatiq...

Tu mourras moins bête : [ mais tu mourras qua...

Montaigne, Marion. Illustrateur | Livre | Ankama. Roubaix | 2011

Tu mourras moins bête est un blog de vulgarisation scientifique en bande dessinée. Son auteure, Marion Montaigne, y aborde la science sous un angle humoristique, mais toujours dans un souci d'exactitude scientifique et une certain...

Sagesse geek : les enseignements sacrés

Livre | Bragelonne. Paris | 2014-10-22

Pas de panique ! La peur tue l'esprit. Tout ce qui est or ne brille pas, tous ceux qui errent ne sont pas perdus. La vérité est ailleurs. La première règle du Fight Club est : il est interdit de parler du Fight Club. N'essaie pas....

Geek-art, une anthologie : art design, illust...

Olivri, Thomas. Auteur | Livre | Huginn & muninn | 2012

Tu peux pas comprendre... t'es pas un chat !

Lemoine, Aurélie. Auteur | Livre | Larousse. Paris | 2016

Infobésité : comprendre et maîtriser la défer...

Sauvajol-Rialland, Caroline. Auteur | Livre | Vuibert. Paris | impr. 2013

Un sujet majeur et tendance, source de dysfonctionnement des entreprises Les salaries en general, les cadres et managers en particulier, sont de plus en plus confrontes a une surabondance d?informations qu?ils ne parviennent plus ...

Mon enfant dans la jungle des réseaux sociaux...

Bee, Laurence (1967-....). Auteur | Livre | Tournez la page. [Clermont-Ferrand] | impr. 2012

Facebook, Twitter, YouTube... Si vous avez des enfants, vous connaissez forcément, que vous en soyez vous aussi ou non.Ce que les experts ont baptisé le Web social, ou Web 2.0, reste cependant une grande nébuleuse, difficile à app...

Réussis toutes tes vidéos sur YouTube

Willoughby, Nick. Auteur | Livre | First interactive | 2016

Ce livre dédié à YouTube permettra aux enfants, grâce à son aspect ludique et visuel, de partager avec leurs amis toutes leurs vidéos YouTube. Au programme : utiliser une caméra vidéo, enregistrer le son, utiliser des éclairages, ...

Parlez-vous Pic speech ? : la nouvelle langue...

Trinh-Bouvier, Thu. Auteur | Livre | Kawa | 2015

A l'instar du Monsieur Jourdain de Molière qui faisait de la prose sans le savoir, les générations Y et Z défrichent et inventent une langue du quotidien dans laquelle l'image est le vecteur central de leurs échanges et qui s'expr...

Icônne : le livre qui se prend pour un magazi...

Natoo. Auteur | Livre | Privé. Neuilly-sur-Seine | 2015

Les magazines féminins donnent des conseils tous plus absurdes les uns que les autres. Elevés au rang de gourous autoproclamés, ils affirment pouvoir vous donner l'absolue vérité sur tout : votre mec, votre poids, vos vêtements, c...

Joueur du grenier : fan book. 01

Molas, Frédéric. Auteur | Livre | Omake books | 2015

Mêlant sketches et jeux vidéo, le Joueur du Grenier va tester pour vous tous les pires jeux vidéo de l'histoire ! Vous adorerez le voir s'énerver manette en main! Dans cette intégrale de la saison 1, retrouvez plus de 5h de vidéo,...

Quelques sites utiles

Vous avez perdu le mode d'emploi de votre vieille cafetière ? Rendez-vous ici !

 Capture mesnotices.jpg

Pour mieux prévoir le budget de vos vacances, établissez votre itinéraire. C'est ici ...

Capture viamichelin.jpg